Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blacksheeps Western Dance

Blacksheeps Western Dance

Animation, Démonstration de danse western country.Basé sur Saint Gaudens, en midi Pyrénées, nous vous montrons, et animons, nos danses westerns

Publié le par Blacksheeps Western Dance
Publié dans : #Selle wesetrn
La Selle western
La Selle western

La selle western

La forme de la selle est induite par une armature rigide, le plus souvent en bois ou en fibre de verre, appelé arçon. Autour de cette armature sont agencées différentes pièces généralement en cuir, parfois en matière synthétique :
Le pommeau est une partie bombée à l'avant de la selle, sous laquelle le garrot doit pouvoir s'articuler librement. On dit que la selle doit être bien dégarrotée. Le garrot est une partie très sensible du corps du cheval. La moindre gêne à ce niveau peut affecter la motricité entière de l'animal. La forme du pommeau est donc primordiale dans le choix d'une selle.
Le siège est la partie où l'on s'assoit.
Le troussequin est la partie arrière de la selle.
Les quartiers sont de larges pièces généralement souples sur les côtés de la selle.
Les couteaux sont des parties métalliques très solides sur lesquelles coulissent les étrivières au bout desquelles se trouvent les étriers. Ils disposent souvent d'une charnière mobile à l'arrière. Cette charnière permet d'assurer la fixité de l'étrivière, tout en permettant sa libération sous une forte traction (cavalier tombé, pied coincé dans l'étrier)

 

Selle vue par en dessous
Les taquets sont des pièces rigides fixées sur les quartiers. Les taquets servent à maintenir les jambes du cavalier en place. Des taquets peuvent se trouver à l'avant des quartiers, à l'arrière, à l'avant et à l'arrière de la selle suivant les spécificités de la selle. Certaines selles n'ont pas de taquets.
Une selle est appelée selle équipée lorsqu'elle est pourvue des étrivières, des étriers et d'une sangle. Une selle qui n'a pas ces éléments est dite selle nue.
La surface extérieure d'une selle est généralement du cuir. Il existe également des selles en matière synthétique. Leur entretien est facile mais leur durée de vie est moindre, soit, pour les modèles les plus hauts de gamme, une petite dizaine d'années. Ce faible coût par rapport aux selles en cuir les rend donc particulièrement indiquées pour les cavaliers montant de manière peu intensive, ou pour des jeunes en pleine croissance ayant besoin d'une selle technique et bon marché. Ces selles s'adaptent au dos du cheval, grâce à un jeu d'arcades ouvrant plus ou moins le pommeau pour y loger le garrot du cheval. De plus, des accès faciles à des logements vides permettent de modifier l'assise sans toucher à la matelassure initiale, souvent composée d'air sous pression.


Choix de la selle


Non seulement la selle doit convenir au cavalier, mais en plus elle doit s’adapter parfaitement au dos du cheval.


Pour le cheval
les points important sont la taille du garrot, la largeur de la colonne vertébrale et la conformation de l’épaule.


L'arçon
Il faut mesurer la hauteur et la largeur du garrot pour déterminer la taille de l’arçon (au niveau du pommeau). Un arçon trop large et trop plat va enter en contact avec le haut de la colonne vertébrale et engendrer des coupures au cheval. Un arçon trop étroit et trop haut va au contraire entrainer des pressions sur les côtés du garrot avec à la longueur une nécrose de la peau souvent accompagné d’une fonte musculaire. La pression commence toujours par une zone plus ou moins grande de peau avec les poils qui tombent.
Un arçon trop large et plat et facile à détecter, on doit pouvoir passer facilement un poing fermé entre le haut du garrot du cheval et la selle correctement positionnée et avec un cavalier en selle. Un arçon trop étroit et trop haut et plus difficile à remarquer, lors de l’essai de la selle il faut bien regarder les points de contact avec la peau de sa monture. D’où la nécessité de se faire conseiller par un spécialiste.


La matelassure
L’espace entre les deux matelassures (coussins) de la selle doit permettre le passage de la colonne vertébrale. Attention à bien regarder que même sous le siège il n’y a pas de point de contact entre le haut de la colonne et le cuir entre les deux coussins, même avec un cavalier en selle. Les deux coussins doivent être suffisamment espacés pour s’appuyer sur les muscles dorsaux sans pour autant « pincer » la colonne vertébrale sur les côtés. De plus il est important que le poids du cavalier se répartisse harmonieusement sur toute la longueur de la matelassure.


L'espace pour l'épaule
Une selle qui a la bonne matelassure et le bon arçon n’est pas forcément adaptée. Selon la conformation de l’épaule il est possible que son mouvement se trouve entravée par un quartier avec un appui qui viendrait trop en avant, indépendamment du type de selle choisie. Pour faire son choix, il faut voire la selle sur le dos du cheval et regarder le mouvement de l’épaule. Certaines selles sont pensée de manière à être un peu plus en avant ou un peu plus en arrière de l’épaule, indépendamment du positionnement de la selle sur le dos du cheval. Une selle « trop en avant » ne peut pas être simplement reculée. Si le cavalier est aussi trop en arrière, cela devient inconfortable autant pour lui que pour sa monture.


Pour le cavalier
Il faut tenir compte de la conformation des fesses et des jambes.
Le siège
Il existe plusieurs tailles de siège allant de 14 à 18, 5 pouces, tous les 0,5 ‘.

14’ correspond à un enfant

18,5’ un personne bien portante.

La plupart des adultes ont besoin d’une selle entre 17’ et 18’.
Le choix se fait non seulement par rapport à la taille, p.ex une personne portant des vêtement taille 40 devrait s’orienter vers une taille 17’ mais en plus il faut prendre en compte l’impression. Certains cavalier préfèrent se sentir très maintenu dans la selle tandis que d’autre préféreront avoir plus de place. Ce qui peut déterminer le choix pour une taille plus petite ou au contraire une taille plus grande.


Les quartiers
Certaines selles proposent le choix de plusieurs tailles de quartier. En général, petit, moyen et grand. Il est important que le cavalier ait la place pour positionner son genou confortablement, de plus un quartier trop court aura tendance à se prendre dans le haut de la botte, gênant les actions de jambe. Sauf les personnes très grandes ou très petites, presque tout le monde arrive à s’adapter à un quartier de taille moyenne.


L'équilibre
Tout ces points remplis il n’est pas pour autant certain que la selle convienne. Il faut en outre tenir compte du « point d’équilibre » .
Le siège doit être à plat, c’est-à-dire parallèle au sol lorsque la selle est parfaitement positionnée sur le cheval. Pour avoir une selle en équilibre il faut avoir une hauteur de matelassure correspondant à la conformation du dos du cheval. Certain étant cambrés, d’autres ayant un dos plat, les postérieurs peuvent être plus haut ou au contraires plus bas que les antérieurs. Là encore pas de mesure possible, il faut regarder la selle sur le dos du cheval. Si la selle est en équilibre, le cavalier sera assis au milieu de la selle. Avec des coussins trop plats, le cavalier sera trop en arrière et aura tendance à se cambrer en selle et à prendre appuis sur le pubis (assiette sur l'enfourchure). Avec des coussins trop hauts, le cavalier sera trop en avant et aura tendance à s'asseoir sur le gras des fesses (assiette de chaise).


Les conséquences

Une selle mal adaptée au cavalier occasionne fatigue et des difficultés à avoir des aides harmonieuses, de même un cheval qui souffre à cause d’une selle mal adaptée risque de se défendre, que ce soit en se cabrant, en refusant d’avancer ou même en tentant de désarçonner son cavalier.


 

Selle sans arçon

Il existe aussi des selles sans arçon qui peuvent être utilisées pour toutes les disciplines, et notamment le dressage, la randonnée ou l'équitation western. Ces selles ont l'avantage d'épouser parfaitement l'anatomie du cheval et d'accompagner ses mouvements grâce à leur souplesse. Elles permettent également de ressentir au maximum les mouvements du cheval. Au niveau des inconvénients, ces selles sont plus coûteuses que les selles ordinaires et doivent impérativement être utilisées avec un tapis amortisseur des plus efficaces pour ne pas écraser la colonne du cheval lors des longues randonnées.

 

Un petit article sur cet élément, primordial, de la communion de l'homme avec le cheval. J'espère que ces quelques lignes vous auront apporter une première réponse à vos attentes.

La Selle western

Commenter cet article